Archives pour la catégorie Théâtre

SANDRE

L’eau qui dort

Monologue implacable, Sandre est avant tout la parole d’une femme qui a basculé et a commis un acte irréparable : celui de l’infanticide. Il s’agit bien là d’une tragédie, une de ces histoire où le destin semble prendre le pas sur le libre-arbitre des êtres. Une tragédie des temps modernes qui rappelle l’affaire des bébés congelés et celles qui ont suivi, mettant en lumière, à l’époque des faits, le concept de déni de grossesse.

Continuer la lecture de SANDRE

FESTIVAL ÉTRANGE CARGO / DU 20 MARS AU 14 AVRIL 2018

La Ménagerie de Verre accueille pour sa 21ème édition un festival étrange et unique en son genre dans tout le paysage artistique de la capitale, Étrange Cargo ; festival multi-facettes,  transdisciplinaire où plusieurs formes d’art se donnent rendez-vous pour des performances hors du commun. Le festival prend à cœur de mettre en lumière les écritures contemporaines, dans leur sens le plus vaste, confrontées à la notion du corps, objet et sujet, vecteur de parole. La plupart des performances ont le mérite d’être des créations issues de laboratoires d’expérimentation et ont permis à certains artistes d’univers différents de se rencontrer, de modeler une œuvre originale et hors des circuits habituels. Continuer la lecture de FESTIVAL ÉTRANGE CARGO / DU 20 MARS AU 14 AVRIL 2018

LA FEMME N’EXISTE PAS

De la bombe!

Points de départ : le 1er Juillet 1946, une bombe atomique est lâchée sur l’atoll de Bikini. Une semaine plus tard, un petit commerçant de lingerie fine invente le Bikini en lançant le slogan : « Bikini, première bombe anatomique ». En 1750, Marivaux écrit La Colonie, une comédie dans laquelle les protagonistes se retrouvent sur une île perdue. Dans cette pièce, les personnages doivent se réorganiser, mettre en place des instances de décisions, un gouvernement, bref réinventer une société. Occasion rêvée pour eux et surtout pour elles de redistribuer les cartes et de remettre en question les enjeux de pouvoir et de domination. Les femmes de cette fable décident de prendre le pouvoir et de revendiquer leurs droits. Ce sera –entre autres choses- à coup de bombes de peinture, cette fois.

Continuer la lecture de LA FEMME N’EXISTE PAS

50 ANS… MA NOUVELLE ADOLESCENCE !

Cherchez la femme…

Avoir 50 ans et apprendre que votre mari vous quitte pour une jeune femme qui a l’âge de votre fils, voilà de quoi vous anéantir pour le restant de vos jours ! C’est bien la nouvelle qu’apprend Fanny le personnage que campe, seule sur scène, la comédienne Martine Fontaine qu’on a pu voir au cinéma dirigée par Bernard Jeanjean, Clément Michel ou encore Maïwenn. Mais le restant de ces jours c’est beaucoup ! Alors Fanny va passer par toutes les étapes des plus douloureuses aux plus enivrantes pour tenter de se reconstruire, se chercher et peut-être se retrouver… Continuer la lecture de 50 ANS… MA NOUVELLE ADOLESCENCE !

D’ELLE A LUI

D’elle à lui, est un dialogue entre une comédienne-chanteuse et un pianiste. Un dialogue drôle où humour et tendresse se répondent en chansons. Passionnée par « les chansons qui racontent des histoires », Emeline Bayart met au point un récital en 2003 à sa sortie du Conservatoire. Elle peaufine ce spectacle jusqu’à aujourd’hui en le jouant entre deux projets théâtraux.
Continuer la lecture de D’ELLE A LUI

TOUTE MA VIE J’AI FAIT DES CHOSES QUE JE SAVAIS PAS FAIRE

C’est une voix qui déchire l’obscurité. Celle d’un homme.
Lorsque la lumière se fait, on constate qu’il est allongé au sol, son corps épousant les contours dessinés d’une silhouette, telle celle que l’on trace autour d’un cadavre pour matérialiser son emplacement. L’homme qui nous parle est donc mort. Derrière lui, un mur. A ses côtés, une chaise renversée. Que lui est-il arrivé?
L’homme nous raconte son histoire, son agression ; comment, alors qu’il était tranquillement assis dans un bar en train de siroter une bière, quelqu’un est entré et l’a agressé verbalement. Il va nous raconté sa peur, voire sa terreur, son incapacité à réagir ; sa stupeur.
Continuer la lecture de TOUTE MA VIE J’AI FAIT DES CHOSES QUE JE SAVAIS PAS FAIRE

RENDEZ-VOUS

J’ai la mémoire qui flanche

Deux femmes, ex-girls de cabaret et rivales, reçoivent un jour une lettre de leur ancien amant, leur demandant de venir le retrouver. Ni une ni deux, les voilà parties à la recherche d’Armando le magnifique, ancien directeur du Cabaret dans lequel elles ont officié vingt ans plus tôt. Les deux femmes se détestent et sont bien décidées l’une comme l’autre à décrocher la timbale auprès d’Armando, persuadées que celui-ci a un nouveau contrat à leur offrir. Sauf que les choses ne passent pas comme prévu…

Continuer la lecture de RENDEZ-VOUS

SWANN S’INCLINA POLIMENT

Depuis le mois de septembre, le théâtre de Belleville accueille le nouveau spectacle de Nicolas Kerszenbaum « Swann s’inclina poliment » d’après « Un amour de Swann » de Marcel Proust. Dans cette adaptation le metteur en scène a choisi de mettre en exergue l’histoire d’amour d’Odette -une petite courtisane de salons- et de Swann, un riche homme d’affaire. Au travers de cette romance, c’est tout un portrait de la bourgeoisie de la belle époque qui est passé au crible ; une bourgeoisie qui veut sa part du gâteau et est prête à tout pour cela. Servi par trois comédiens magnifiques et comme toujours parfaitement dirigés, le spectacle nous invite à une réflexion sur notre époque, le tout sur fond d’une musique pop aux accents parfois eightie’s.

Continuer la lecture de SWANN S’INCLINA POLIMENT

LES NOCES DE BETÌA

La renaissance de Ruzante…

Comment ça ? Vous ne connaissez pas Angelo Beolco dit Ruzante, écrivain, dramaturge et acteur italien du XVIe siècle et bien voilà une occasion parfaite de le découvrir. La compagnie RL et son metteur en scène René Loyon s’attaquent à cet auteur souvent méconnu et peu monté du répertoire classique italien. D’ailleurs la compagnie, avec Les noces de Betìa, signe une première création en France. Pour se faire une petite idée, voilà ce que Dario Fo disait de lui : « Un extraordinaire homme de théâtre de ma terre, peu connu… même en Italie. Mais qui est sans aucun doute le plus grand auteur de théâtre que l’Europe ait connu pendant la Renaissance avant l’arrivée de Shakespeare ». 
Continuer la lecture de LES NOCES DE BETÌA

JAZ

Alexandre Zeff met en scène le beau texte de Koffi Kwahulé à la Chapelle du Verbe Incarné. Celui-ci parle d’un sujet délicat : le viol, mais surtout d’un parcours de résilience, celui de la femme –Jaz- victime de ce crime. Pour incarner ce personnage, le metteur en scène a choisi une comédienne lumineuse avec une palette de jeu considérable et un talent certain pour le chant : Ludmilla Dabo.

Continuer la lecture de JAZ