Archives pour la catégorie ÉVÉNEMENTS

STARMANIA

La résurrection de Starmania 

STARMANIA 2022 c’est tout simplement l’évènement le plus attendu de cette année. Le défi est énorme : faire renaitre de ses cendres l’opéra-rock franco-québécois créé en 1979 qui a marqué des générations, qui a vu éclore des artistes et des voix exceptionnels, de Fabienne Thibeault à Daniel Balavoine, de France Gall à Diane Dufresne… Starmania ce sont des chansons mythiques qui ont traversées le siècle reprises par Céline Dion (La chanson des Ziggy), Maurane (Les uns contre les autres), Cindy Lauper (Le monde est stone version anglaise), Peter Kingsbery (en anglais) ou encore Grégory Lemarchal (S.O.S d’un terrien en détresse). Starmania c’est le premier opéra-rock entièrement écrit en français par le québécois Luc Plamondon et qui ne soit pas adapté d’une comédie musicale anglophone. Une oeuvre magistrale composée par l’incontournable Michel Berger. Starmania c’est cet incroyable univers qui mêle des histoires intimes à l’histoire d’une ville-état, Monopolis, avec ses puissants et ses rebelles, ses stars et ses strass… Starmania c’est une vision du futur, qui s’est avérée tellement juste. Bref reprendre Starmania c’est reprendre un monument, un mythe, une légende…

Continuer la lecture de STARMANIA

CABARET DE L’EXIL / IRISH TRAVELLERS 

La chevauchée irlandaise

Aller voir un spectacle au Théâtre équestre Zingaro à Fort d’Aubervilliers c’est accomplir une sorte de rituel. Le lieu est magique, habité, enveloppant par sa structure de bois, ses roulottes et ses écuries. Dans le chapiteau d’accueil, les décors colorés et les costumes semblent saluer le spectateur et l’inviter à la détente… Cette fois-ci ce sera un ragoût de viande accompagné d’une bière ! Le ton est donné et le cabaret de l’exil poursuit sa route en plongeant en cet automne dans les racines du folklore des nomades irlandais. Les Irish Travellers contrairement aux tsiganes (Zingaro signifie tzigane) sont des exilés dans leur propre pays. Ils ont issus d’une séparation qui remontrait au XVIIème siècle avec leurs compatriotes sédentaires. Il ne sont officiellement reconnus que depuis 2017 et semblent restés malgré tout les grands oubliés de l’histoire irlandaise. Fort heureusement, Bartabas, son théâtre et ses cavaliers ont décidé à leur manière de les mettre en lumière. Lorsqu’un prêtre en haut des marches accueille le public pour une invitation au voyage dans le pays du trèfle à trois feuilles et de la Saint-Patrick, nous ne savons pas encore vraiment à quoi nous attendre. Dans les gradins de ce superbe chapiteau de bois illuminé aux bougies, quelques tables rondes proposent une collation légère probablement un whisky irlandais au miel et à la cannelle… Des dindes et leur dindon au centre de la piste servent d’amuse-bouches avant que le noir ne se fasse… Continuer la lecture de CABARET DE L’EXIL / IRISH TRAVELLERS 

MONSTRES / ON NE DANSE PAS POUR RIEN

Monstres est la dernière création du chorégraphe et danseur congolais DeLavallet Bidiefono. Depuis 2005 et après avoir fait ses armes au centre culturel français de Brazzaville, ses spectacles aux danses musclées, vivantes et envoûtantes enchantent les scènes contemporaines à travers la France et le monde. Il collabore avec David Lescot, David Bobée ou encore Dieudonné Niangouna. En 2015, il crée le premier lieu indépendant dédié à la danse du Congo.

La Villette l’accueille pour deux jours et présente ce nouvel opus qui a déjà fait ses preuve à Nantes ou à Saint-Nazaire, un spectacle aux multiples facettes avec des artistes aux cultures différentes : danseurs, musiciens, chanteur, comédienne puisent dans leur art avec l’idée de construire quelque chose, un lieu de tous les possibles. Et cette construction se fait peut-être sous nos yeux comme un « monstre artistique » emprunt de poésie, de liberté, de sonorités rock qui ne demande qu’à vivre et à se nourrir d’espoir…

b-monstres_1cchristophe-pean_0                                          Crédit Photo : Christophe Péan

Mais si les monstres selon Bidiefono peuvent être les artistes, monstres positifs qui tentent d’avancer, de créer, de recréer du lien, il y a aussi les monstres négatifs, les dirigeants de certains pays, dictateurs adeptes de la déconstruction plutôt et de l’anti-culture. Le chorégraphe et ses artistes dépeignent ainsi la volonté de rester debout, de chercher et de trouver des lieux de création quand les pouvoirs défaillent, de se substituer à eux si nécessaire, de les combattre  pour que la culture survive coûte que coûte. Il est donc certain qu’avec Monstres à La Villette qu’on nous promet joyeux, festif et  punk, les artistes ne danseront pas pour rien…

Monstres / On ne danse pas pour rien
Chorégraphie : Bidiefono DeLaVallet

Compagnie Baninga
Avec : DeLaVallet Bidiefono, Destin Bidiefono, Fiston Bidiefono, Rebecca Chaillon, Ella Ganga, Marie-Bède Koubemba, Cognès Mayoukou, Aïper Moundou, Lousinhia Simon / Musiciens : Armel Malonga, Francis Lassus, Raphaël Otchakowski / Dramaturgie : Aurelia Ivan / Collaboratrice artistique : Carine Piazzi / Création lumière : Stéphane ‘Babi’ Aubert / Création son : Jean-Noël François
VendredI 22 et Samedi 23 juin 2018 à 20h30 

La Villette
Grande Halle

211 avenue Jean-Jaurès  Paris 19ème
Métro : Porte de Pantin (ligne 5 ou 3b)
Réservations : 01 40 03 75 75 / www.lavillette.com
Crédit Photo principale : Nicolas Guyot

5ÈME FESTIVAL DE L’ASTRE

Voilà déjà 5 ans que le Festival de L’Astre brille dans le paysage du théâtre contemporain et même s’il est encore loin de l’âge ultra canonique des étoiles que son nom évoque, il a su s’imposer comme un événement incontournable de la scène parisienne grâce entre autres à son initiateur, William Astre et à sa compagnie qui défendent sans faille les auteurs vivants, confirmés ou à découvrir.
Continuer la lecture de 5ÈME FESTIVAL DE L’ASTRE

FESTIVAL ÉTRANGE CARGO / DU 20 MARS AU 14 AVRIL 2018

La Ménagerie de Verre accueille pour sa 21ème édition un festival étrange et unique en son genre dans tout le paysage artistique de la capitale, Étrange Cargo ; festival multi-facettes,  transdisciplinaire où plusieurs formes d’art se donnent rendez-vous pour des performances hors du commun. Le festival prend à cœur de mettre en lumière les écritures contemporaines, dans leur sens le plus vaste, confrontées à la notion du corps, objet et sujet, vecteur de parole. La plupart des performances ont le mérite d’être des créations issues de laboratoires d’expérimentation et ont permis à certains artistes d’univers différents de se rencontrer, de modeler une œuvre originale et hors des circuits habituels. Continuer la lecture de FESTIVAL ÉTRANGE CARGO / DU 20 MARS AU 14 AVRIL 2018

4ème FESTIVAL DE L’ASTRE

Créé en 2014 par William Astre et sa compagnie, le Festival de l’Astre a su s’imposer comme un événement incontournable de la scène contemporaine. Pendant trois jours,  à la Halle Pajol (non loin du Centquatre), qui dispose d’une magnifique salle de théâtre, des auteurs bien vivants viennent s’emparer d’un sujet sensible et d’actualité. Continuer la lecture de 4ème FESTIVAL DE L’ASTRE

LETTER TO A MAN

Le journal d’un fou qui aimait l’humanité…

Baryshnikov, Wilson, Nijinski… Voilà trois noms évocateurs, trois maîtres dans leurs disciplines qui laissent présager un bijou théâtral dans le bel écrin de l’Espace Pierre Cardin devenu salle principale du Théâtre de la Ville depuis le début des travaux, place du Châtelet. Voilà donc un seconde collaboration entre le grand danseur devenu acteur, Mikhail Baryshnikov et le grand metteur en scène Robert Wilson déjà à l’honneur cet automne avec le Berliner Ensemble (Faust et L’Opéra de Quat’sous). Après l’inoubliable The Old Woman où le danseur brûlait les planches aux côtés de l’acteur américain William Dafoe, il s’empare cette fois-ci, seul sur scène, du journal intime de son maître absolu, Vaslav Nijinski et demande à son ami Bob Wilson d’user de sa baguette magique pour dessiner les contours de la personnalité troublée de cette légende du ballet russe. Continuer la lecture de LETTER TO A MAN

FESTIVAL DES OPÉRAS TRADITIONNELS CHINOIS

L’Opéra Chinois à l’honneur à Malakoff

L’Occident a peut-être les textes théâtraux et la dramaturgie, tandis qu’en Orient on monte toujours les mêmes textes sur la scène mais leur patrimoine artistique se situe dans l’art de l’acteur, dans la façon de dire et non pas dans ce qui est à dire. Autrement dit, les occidentaux répondent à la question «comment écrire le théâtre», , et les orientaux montrent «comment jouer au théâtre», ce qui a particulièrement séduit de grands dramaturges du théâtre européen. Continuer la lecture de FESTIVAL DES OPÉRAS TRADITIONNELS CHINOIS

JEUX D’ENFANTS, DOROTHÉE DEBLATON – PRIX THÉÂTRE 13 / JEUNES METTEURS EN SCÈNE

Et voilà l’ultime spectacle présenté dans le cadre du Prix / Jeunes metteurs en scène au Théâtre 13, Jeux d’enfants mis en scène par la jeune et pétillante Dorothée Deblaton. Là encore c’est une première mise en scène pour la comédienne de formation, passée par le Cours Florent mais surtout par l’Ecole d’Eva Saint Paul grâce à qui elle va prendre conscience de ce  qu’est l’ensemble d’un spectacle.  Continuer la lecture de JEUX D’ENFANTS, DOROTHÉE DEBLATON – PRIX THÉÂTRE 13 / JEUNES METTEURS EN SCÈNE