Tous les articles par Julia Bianchi

SEUIL

Un jeune garçon, Mattéo, quatorze ans, a disparu. Il ne donne plus de signes de vie depuis 48h mais a laissé un message sur les réseaux sociaux juste avant de s’évaporer : « Vous m’avez tuéR »
Une enquête est alors ouverte par la police qui envoie dans le collège du jeune Noa, ami de Mattéo et interne de la chambre 109, une flic pour mener les investigations. Continuer la lecture de SEUIL

ROMAN(S) NATIONAL

Les morts ne sont pas morts…
Nous sommes en France à la veille (dix jours avant) de l’élection présidentielle mais dans une France qui n’existe pas encore, une France qui a subi les ravages d’une Grande Catastrophe (qu’on imagine climatique). Paul Chazelle, le candidat du parti conservateur libéral Horizon, a établi son QG dans les locaux du Musée de l’Homme. Moïra Chevalier, jeune réalisatrice à qui on a confié la mission de filmer les coulisses de la campagne, nous relate comment la situation dans ce QG va peu à peu virer au cauchemar.
Continuer la lecture de ROMAN(S) NATIONAL

2H32

2h32, c’est le temps qu’il faut à Zenash Gezmu pour courir 42,195 kilomètres. Zenash est marathonienne. Elle est arrivée d’Ethiopie et son rêve est de faire le marathon de Paris. Zenash court tout le temps : avant et après son boulot ; un boulot dur, éreintant qui témoigne de sa précarité : un boulot de femme de ménage. Mais rien n’arrête Zenash. Son objectif est clair : descendre en dessous des 2h32 minutes. Alors elle court, court, court…jusqu’à croiser sur son chemin un homme, un éthiopien comme elle, qui s’improvise et s’impose manager de carrière. Un soir, après maints refus, Zenash baisse la garde et le laisse entrer chez elle. Elle mourra sous ses coups.

Continuer la lecture de 2H32

KIDS

ENFANTS DE LA GUERRE.

Cela se passe pendant la guerre Serbo-Croate dans les années 90 à Sarajevo. Huit enfants, orphelins, tentent de survivre dans la ville en ruine. Organisant leur petite communauté, ils recréent une salle de classe dans laquelle ils continuent d’apprendre et concoctent un spectacle de rue, objet de tous leurs espoirs d’être sauvés. Continuer la lecture de KIDS

ABRAZ’ OUVERTS ( Festival Off d’ Avignon 2019)

A nos retrouvailles !

Abraz’ouverts raconte une situation banale : ce moment que sont des retrouvailles. Comment deux personnes qui ne se sont pas vues depuis longtemps se ré-apprivoisent-elles ? Que se dit-on ? Que partage-t-on ? Comment se remet-on en lien avec l’autre ?
Au travers de courtes pièces issues du théâtre musical de Georges Aperghis et de Jean-Pierre Drouet, le duo de Braz Bazar, Jérémie Abt et Bastian Pfefferli, ausculte avec beaucoup d’humour et de finesse, ces moments de solidarité, de complicité mais aussi de désaccord et de rivalité, qui peuvent surgir entre deux amis.

Continuer la lecture de ABRAZ’ OUVERTS ( Festival Off d’ Avignon 2019)

Emilie Marsh

Le vent en poupe.

Emilie Marsh que l’on a vue ces derniers temps accompagner Dani à la guitare lors de sa dernière tournée (l’album présente d’ailleurs un duo très réussi signe de l’amitié qui lie les deux artistes) a sorti au mois de mars un nouvel album tout simplement intitulé « Emilie Marsh ». Dix morceaux aux sonorités électro-rock qui constituent un ensemble très cohérent entre ombre et lumière où les textes introspectifs vont progressivement vers un ailleurs plus universel.
Continuer la lecture de Emilie Marsh

An Irish story- Un histoire irlandaise

Inspiré de sa propre histoire, Kelly Rivière nous raconte – non sans humour- le parcours de son alter-ego Kelly Ruisseau partie à la recherche de ses origines. Il s’agit surtout de retrouver le morceau de puzzle manquant : qu’est donc devenu Peter O’Farrel, son grand-père irlandais, disparu dans les années 60 ? En menant son enquête, c’est tout un pan méconnu de l’histoire de l’Irlande et de l’Angleterre que nous retrace Kelly Ruisseau-Rivière : celle des petites-gens, sans le sou, qui, pour survivre ont dû s’exiler. Continuer la lecture de An Irish story- Un histoire irlandaise

JE SUIS FASSBINDER

« Rêver peut-être… »

A l’instar du slogan « Je suis Charlie » que l’on a vu fleurir et se décliner suite aux attentats de 2015, Falk Richter donne à sa pièce le titre de « Je suis Fassbinder » comme pour mieux signifier une situation actuelle post-traumatique qu’il est urgent de questionner. Stanislas Nordey s’empare du texte qu’il a lui-même impulsé pour répondre au projet qu’il met en œuvre au Théâtre National de Strasbourg dont il a été récemment nommé directeur. Il en résulte un spectacle hors norme en prise directe avec son époque, qui renoue avec ce que le théâtre porte de plus essentiel en lui : le politique au sens de pensée incarnée. Continuer la lecture de JE SUIS FASSBINDER