Archives pour la catégorie Théâtre

L’ADVERSAIRE

La vie est un théâtre

L’Adversaire s’inspire du roman éponyme d’Emmanuel Carrère publié en 2000. Le spectacle retrace le chemin d’écriture du livre, ce qui implique une réflexion sérieuse sur son objet à savoir : l’assassinat perpétré par Jean-Claude Romand de sa femme, ses enfants et ses parents en 1993. Outre le fait de s’interroger sur les causes d’un tel acte et sur une supercherie qui a tenue près de vingt ans, la pièce interroge sur la fascination que peut exercer certaines personnes sur d’autres allant jusqu’à une aliénation complète de ces dernières. Continuer la lecture de L’ADVERSAIRE

TABOU

Le viol ou la nécessité d’en parler

3 mai 1978. Cour d’assisses d’Aix en Provence, une femme, avocate, Gisèle Halimi, défend le cas de deux jeunes filles violées à plusieurs reprises par trois hommes. Un procès qui déchaina les foules et vit les femmes et les féministes attaquées de front comme dans un journal qui a écrit : « Sont terroristes les femmes ouvertement ou secrètement féministes.»… Affligeant !  Continuer la lecture de TABOU

FÉLINE

Je ne lâcherais rien…

Á l’Aktéon Théâtre se donnent les vendredi et samedi un spectacle mystérieux, rare, sensible et qui annonce d’emblée la couleur… une pièce sexuelle sans sexe ! Féline, c’est le parcours initiatique de trois femmes, Blanche, Lou et Pomme à la quête de leur for intérieur, celui des profondeurs intimes, assouvissant ou poursuivant leurs désirs. C’est ce dont on ne parle presque jamais ou pas assez, l’exaltation féminine qui ne prévient pas, qui surgit, exulte et s’évanouit parfois, rattrapée par les doutes et l’angoisse…  Continuer la lecture de FÉLINE

PRINTEMPS VOLÉ

Roulez jeunesse…

On connait tous le célèbre ouvrage de Frank Wedekind, « l’Eveil du Printemps », publié en 1891, satire dramatique qui conte l’introspection d’adolescents confrontés aux métamorphoses de leurs sens et au monde adulte qui les attire ou les effraie. Une œuvre si riche et si juste qu’elle intéressa Sigmund Freud lui-même dans sa quête sur le actes manqués. Frank Wedekind fut même adoubé par l’illustre Bertolt Brecht qui a vu en lui « l’un des plus grands éducateurs de l’Allemagne moderne ».
Continuer la lecture de PRINTEMPS VOLÉ

ODE Á MÉDINE

« Maman, n’éteins pas la lumière… »

Ode à Médine est un texte qui est inspiré d’un fait divers survenu en 2010 à une jeune fille turque, Médine, enterrée vivante dans le jardin familial par son propre père pour avoir fréquenté des garçons. Inspiré car l’auteure, Sabine Revillet, revisite cet horrible évènement en le replaçant dans un milieu indéfini, quelque part dans un monde fictif et donne la parole à la mère, prénommé Magda, amoureuse obsessionnelle des plantes et qui à travers elles va raconter son drame et celui de sa fille disparue… Un texte cru, vrai, sans concessions qui jaillit des entrailles de cette mère perdue presque déboussolée mais profondément sincère. Continuer la lecture de ODE Á MÉDINE

BLÉ

Les inconnus du Tarmac

Il est parfois des spectacles qui sortent totalement de l’ordinaire en bousculant les frontières du théâtre et en proposant un véritable saut dans le vide, un prise de risque inouïe. C’est le cas de Blé, un spectacle-concept de la compagnie belge Clinic Orgasm Society dont l’un des axes de recherche est d’allier l’organique au mécanique, de placer l’individu dans la société ou dans un microcosme comme la famille et de voir un peu ce qui va se passer ! Continuer la lecture de BLÉ

UNE MARIÉE Á DIJON

Au menu ce soir… 

Le Théâtre de l’Aquarium présente en février et en mars plusieurs spectacles dans le cadre de l’évènement « Paroles de femmes », une initiative qu’il faut saluer car malheureusement encore peu fréquente. François Rancillac, directeur du théâtre, démontre ici qu’il est possible de respecter la charte sur l’égalité homme-femme dans les arts et la culture que défend le collectif HF et dont il est signataire. Continuer la lecture de UNE MARIÉE Á DIJON

QUAND J’ÉTAIS CHARLES

« Désormais on ne nous verra plus ensemble… » 

Qui ne connait pas l’un des héros de la chanson française, Charles Aznavour et ses chansons éternelles ? Charles, lui, le petit héros de l’histoire, technico-commercial en machines agricoles, les connait par coeur. Et pour cause, ils les chante tous les vendredi soir au karaoké de l’Attitude Club d’Avallon. Il les chante pour son plaisir, pour son public d’habitués mais surtout pour Maryse, la femme de sa vie. Mais voilà Maryse l’a trompé, le trompe et le trompera probablement encore et puis Maryse le quitte… Charles se confie à nous sans détours pour exprimer la passion sans bornes qu’il a pour sa femme aussi puissante que la passion qu’il a de chanter le grand Charles. Il nous dévoile ses angoisses, ses désirs, ses fêlures…  Continuer la lecture de QUAND J’ÉTAIS CHARLES