MARTINE FONTAINE

50 ANS… MA NOUVELLE ADOLESCENCE !

Cherchez la femme…

Avoir 50 ans et apprendre que votre mari vous quitte pour une jeune femme qui a l’âge de votre fils, voilà de quoi vous anéantir pour le restant de vos jours ! C’est bien la nouvelle qu’apprend Fanny le personnage que campe, seule sur scène, la comédienne Martine Fontaine qu’on a pu voir au cinéma dirigée par Bernard Jeanjean, Clément Michel ou encore Maïwenn. Mais le restant de ces jours c’est beaucoup ! Alors Fanny va passer par toutes les étapes des plus douloureuses aux plus enivrantes pour tenter de se reconstruire, se chercher et peut-être se retrouver…

Si le sujet peut paraître banal à première vue, le traitement qui va en être fait est absolument délicieux et singulier. D’abord parce que Martine Fontaine est une comédienne exceptionnelle qui dès les premières minutes du spectacle insuffle une vérité et une humanité si poignantes à son personnage que la confusion s’installe dans nos esprits ! Fanny, comédienne fictionnelle et Martine, la véritable actrice ne font plus qu’une le temps de la représentation. Et cet exercice de haute volée permet à l’actrice de nous cueillir d’emblée et de nous emmener avec elle dans les entrailles d’un voyage vertigineux.

Tout est permis alors… Après le choc de l’annonce qui pourrait s’apparenter à l’effet d’une bombe nucléaire, après le passage presque obligé chez la thérapeute, l’avis des amis et le regard de ses enfants, Fanny se prend en main et renaît à la vie comme une adolescente qui se découvre. On se régale alors des situations les plus cocasses, de ses délires les plus fous, dépeints avec un humour dévastateur ! Certes Fanny goûte à la liberté de la femme célibataire mais jusqu’à l’excès (sexuel entre autres), jusqu’à ce que le fantôme de son premier amour resurgisse comme pour stopper cette spirale infernale qui l’attire vers ce qu’elle n’est vraisemblablement pas.

Et si Martine Fontaine semble comme un poisson dans l’eau dans ce rôle de femme qui s’accomplit c’est aussi parce que son compagnon dans la vie, Bernard Jeanjean (réalisateur entre autres de J’me sens pas belle, Une folle envie…), lui a écrit un texte très fort, à sa mesure, « un cadeau » comme elle se plait à le dire ; un texte qui lui colle à la peau et avec lequel elle compose à merveille. Et l’une des grandes forces de ce texte c’est cet humour décalé, presque surréaliste, sur lequel l’actrice s’appuie avec adresse et qui lui permet d’éviter le pathos, le cliché ou le réalisme trop cru de certaines situations…

Surfant sur ces répliques cinglantes et drôlissimes, Martine Fontaine déploie alors toute l’étendue de son talent, nous surprenant à des moments inattendus : là où on pensait rire, on est émus ; là où on pourrait pleurer, on éclate de rire. Il y a les deux clowns en elle avec de l’autodérision savoureuse, du burlesque (qui fait un peu penser aux héroïnes de la série culte Absolutely Fabulous) et en même temps de la douceur, de la poésie (quand par exemple Fanny redécouvre son amour de la guitare et de la chanson) et des bulles de réalisme comme pour revenir à une vérité pure.

Et ce qui pourrait vous convaincre définitivement de courir au Théâtre Les Feux de la Rampe applaudir cette belle et grande comédienne, c’est que Martine Fontaine est terriblement vivante sur scène, elle irradie d’humanité ; sa générosité de jeu, son amour du plateau et cette furieuse envie d’être là, avec nous, transpirent par tous ses pores et nous touchent irrésistiblement. Il n’y a pas de doute,  Martine et Fanny ont trouvé les femmes qu’elles sont et vous invitent à venir partager leur parenthèse de vie réenchantée…

50 ans… Ma nouvelle adolescence !
Texte et mise en scène : Bernard Jeanjean avec la collaboration de Martine Fontaine
Avec : Martine Fontaine
Du 10 janvier au 28 mars 2018
Les mercredi à 21h30

Théâtre Les Feux de la Rampe
34 rue Richer Paris 9ème
Métro : Cadet (ligne 7) ou Grands Boulevards (lignes 8 et 9)
Réservations : 01 42 46 26 19 / www.theatre-lesfeuxdelarampe.com
©Photo : Laura Cortes

Partager :

FacebookTwitterTumblr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *